JUIN 2000

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MOT DU PRÉSIDENT

         


S’il y a pour quiconque un jour « J » l’on peut affirmer que pour l’ARLO, l’an 2000 c’est l’année « A ».

 

          En effet, l’an 2000 verra l’aboutissement de plusieurs dossiers importants :

 

ü      à la mi-juin une décision sera rendue par le Juge Trudel concernant la requête de l’ARLO déposée en Cour Supérieure du Québec, requête qui vise la municipalité de Saint-Donat et qui demande le respect par cette dernière du protocole d’exploitation négocié et signé avec l’ARLO;

 

ü      les résultats de l’analyse de la qualité de l’eau du lac seront connus;

 

ü      la consultation de la MRC Matawinie sur la révision du schéma d’aménagement, devrait avoir lieu cet automne.

 

Malheureusement, c’est aussi l’année où l’ARLO inscrira  un déficit d’opération en raison principalement des frais juridiques encourus dans le dossier de l’aéroport.

 

          C’est pourquoi je sonne l’alerte et vous demande en plus du renouvellement de votre cotisation une contribution voir un don pour aider votre association à défrayer les coûts engagés pour la défense de vos droits et de votre qualité de vie.

 

          L’ARLO lancera en juin une campagne de recrutement de nouveaux membres, n’hésitez pas à inciter vos nouveaux voisins à gagner nos rangs.

 

          Finalement, j’en profite pour remercier tous les membres du comité de direction pour leur dévouement et leur persévérance.  L’ARLO est toujours à la recherche de candidats pour assurer la relève pour les dossiers existants et pour d’autres dossiers, notamment le développement et la promotion d’activités sur la mise en valeur du milieu.  Si la qualité de vie et du milieu vous tient à cœur, c’est à l’ARLO que cela se passe.

 

 

(suite à la page 2)


MOT DU PRÉSIDENT

(suite de la page 1)

 

Droit de vote

 

          Au début de l’été 1999, les articles 54, 55.1 et 56 de la Loi sur les élections et référendums municipaux ont été amendés pour redéfinir les qualités d’électeur et les conditions d’inscription des propriétaires non-résidents sur les listes électorales municipales.

 

          Avant ces amendements, dans toutes les municipalités, les contribuables résidents et non-résidents étaient automatiquement inscrits sur les listes électorales lesquelles étaient élaborées avec les listes des comptes de taxes foncières.

 

          Avec ces nouveaux amendements à la loi, pour les prochaines élections municipales ou référendums, seuls les résidents permanents seront automatiquement reportés sur les nouvelles listes électorales, mais on imposera aux propriétaires de résidences secondaires l’obligation de faire les démarches pour se faire inscrire.

 

          Les droits des propriétaires non-résidents étant déjà marginalisés par le fait qu’ils soient déjà limités à un seul vote par propriété se trouvent avec ces amendements encore une fois restreints avec l’obligation de faire des démarches pour s’inscrire afin de pouvoir exercer leur droit de vote.

 

          Nous nous opposons à ce simulacre de démocratie et dénonçons cette situation.  Suite à des pressions de l’ARLO et d’Inter-association, la ville de Saint-Donat s’est engagée à informer ses citoyens de ces modifications à la loi et de les inciter à s’inscrire.  Que vous soyez des résidents non-permanents des municipalités de Notre-Dame-de-la-Merci ou de Saint-Donat, n’hésitez pas à remplir les formulaires ci-joints et de les retourner le plus tôt possible à la municipalité afin d’assurer votre inscription sur la liste électorale.

         

          À noter que les co-propriétaires sont toujours soumis aux mêmes exigences et une procuration (ci-jointe) désignant la personne habilitée à voter est toujours requise.

 

MRC Matawinie

 

          Pas de développement à l’exception du fait que les consultations sur la révision du schéma d’aménagement sont prévues pour l’automne 2000.  Vous pouvez cependant suivre les développements en consultant le site Internet de la MRC Matawinie à l’adresse suivante : www.mrcmatawinie.qc.ca

 

Jean-Marie Chauret, Président


                       


---

Société d’horticulture et d’écologie de Saint-Donat (SHEDO)

La SHEDO tiendra des soirées conférences à la Maison de la Culture aux dates et selon les thèmes suivants :

 

25 mai                                       Bacs et jardinières

7 septembre                  Fines herbes et plantes aromatiques

12 octobre                                          Aménagements écologiques pour les                       riverains

30 novembre                 Les vivaces accroche-cœur


Un Conseil municipal étriqué et sans vision

qui refuse d’entendre la population

 

Les deux ou trois dernières assemblées publiques du Conseil municipal furent parmi les plus misérables qu’ait connues Saint-Donat. On y entendit de la part de certains membres du Conseil des inepties telles que : on ne pose pas de gestes importants à la fin d’un mandat (or, il reste 18 mois à l’actuel Conseil pour gérer la municipalité); c’est la motoneige qui nous sauve (alors que les villégiateurs pratiquent peu cette activité, en subissent les inconvénients, paient les trois-quarts des impôts fonciers et font vivre les commerces les plus florissants);  il n’y a aucun problème à permettre la circulation des quads sur la chaussée du chemin Ouareau nord (…absurde, et pourtant cela sera permis…); etc.  Bref, assez de lieux communs, de tromperies et de bêtises pour décourager tout être de bonne volonté. Pis encore, on a tué lors de ces assemblées l’espoir de voir se réaliser, au cours du présent mandat, l’arrimage entre les vues de la population de Saint-Donat dans toute sa diversité et celles des élus qui décident pour cette population. Je m’explique. 

 

Rapport:  Saint-Donat devrait être à l’écoute de ses citoyens

 

Le Conseil avait choisi, l’année dernière, de confier à une firme extérieure, soit Raymond, Chabot, Grant, Thornton (RCGT), le soin de porter un jugement éclairé sur l’efficacité de la gestion municipale de Saint-Donat. Des conseillers de cette firme vinrent donc chez nous et procédèrent à ce travail, dont les résultats sont contenus dans un rapport et une liste de recommandations visant à améliorer notre gestion municipale. La première et la plus importante de ces recommandations consistait à procéder à l’établissement du profil, des besoins et des préoccupations des citoyens de Saint-Donat. Cette recommandation visait à atténuer les trop fréquents déchirements du Conseil sur des orientations fondamentales. On concluait, le plus raisonnablement du monde, que si chaque membre du Conseil connaissait réellement les points de vue majoritaires de la population, il ne pourrait que les respecter. Une plus grande harmonie apparaîtrait alors à l’intérieur du groupe des élus municipaux.

 

La seconde recommandation importante préconisait l’amélioration des communications entre la municipalité et les citoyens.

 

Grille de planification d’activités adoptée

 

À la suite de l’intervention de RCGT, j’ai fait adopter par le Conseil une grille de planification d’activités pour la réalisation de ces recommandations. Cette grille était assortie d’un échéancier, d’un bref plan d’action et d’une évaluation sommaire des coûts de mise en vigueur de chaque recommandation. Par la suite, j’ai proposé des moyens pour établir ce profil de notre population et identifier ses besoins et préoccupations. Un canevas pour le lancement d’un bulletin municipal fut aussi proposé. Des spécialistes de la firme Léger et Léger furent invités pour nous entretenir de la possibilité de réaliser un sondage qui nous amènerait à tracer le profil de la population et à identifier ses besoins. Tout cela s’est déroulé sur environ trois ou quatre mois.

 

                                                                             (suite à la page 4)


Un Conseil municipal étriqué et sans vision

(suite de la page 3)

 

La population n’a pas le droit de s’exprimer

 

Puis, lors de l’assemblée du 15 mai dernier, tout fut abandonné : selon le Maire de Saint-Donat, nous serions en fin de mandat; selon un autre membre du Conseil, nous savons ce que veulent les citoyens (!?) puisque nous avons été élus; ou encore, selon un troisième, on en aurait assez des études et on voudrait du “ concret ”… Résultat : les contribuables de Saint-Donat étaient sur le point d’être autorisés à parler, à donner leur appréciation des services rendus par la municipalité et à se prononcer sur des orientations de développement, mais ils ne pourront le faire à cause des membres d’un Conseil municipal qui leur refuse le droit de s’exprimer. Un Conseil municipal étriqué et sans vision.

 

Deux membres du Conseil ont fait part de leur crainte pour l’avenir de la motoneige si un tel sondage était fait! Plusieurs ont affirmé que “ l’économie ” locale – traduire par motoneige, motomarine, quads, rallye de motos, avions et hydravions, etc. – souffrirait considérablement des réponses de la population. On tenait candidement pour acquis que la population de Saint-Donat, les contribuables de Saint-Donat, les électeurs de Saint-Donat souhaitent pour leur milieu un développement différent de celui pour lequel opte leur Conseil municipal !!!  On admettait que le Conseil municipal n’encourageait pas les formes de développement souhaitées majoritairement par la population et à cause de cela, on refusait à cette population le droit de s’exprimer !

 

 

Quads, vélos, piétons, automobiles, camions se partagent la route

 

Au cours de la même assemblée, on prenait les moyens pour autoriser les quads et les motoneiges à circuler sur la chaussée du chemin Allard et du chemin Ouareau Nord, sur près de deux kilomètres; comme le chemin Ouareau Nord est étroit, ne présente pas toujours d’accotements, suit un parcours marqué par courbes accentuées, etc., on réduira la vitesse de 80 à 50 km/h pour rendre le partage de la chaussée entre piétons, automobiles, camions, vélos, quads et motoneiges plus sécuritaires … (ceci n’est pas un gag, mais une décision du Conseil municipal de Saint-Donat).

 

 

Pour que ce coin de territoire, auquel nous sommes tous si attachés, reste ce que nous voulons qu’il soit, nous devrons nous en occuper, nous devrons être présents là où les décisions les plus importantes se prennent.

 

 

Gilles Parent

Conseiller municipal

Lac Ouareau


 

 

Aéroport, suite

et…fin?

       C'est le 12 juin prochain, au Palais de Justice de Joliette, que sera entendue la cause nous opposant à la Commission de développement économique de Saint-Donat et Aviation Caron Inc.

       Rappelons que l'ARLO maintient que la location du Motel industriel Phase I à Aviation Caron Inc., une entreprise de mécanique aéronautique et de fabrication de pièces d'hydravion, contrevient au protocole d'exploitation de l'aéroport (il ne devait pas y avoir d'accroissement des activités commerciales sur le site) et au règlement de zonage du secteur.

       Beaucoup de temps et d'argent ont été investis à la préparation de cette cause et c'est avec grande expectative que nous attendons la décision. Un compte-rendu sera communiqué lors de l'assemblée annuelle du 9 juillet.

                Luc McKay

                   Responsable, Aéroport

 

 

 

 

 

A R L O                                                           

     

 

Assemblée générale annuelle

 

Maison de la Culture – Saint-Donat

 

Le dimanche 9 juillet 2000 – 8 h 30

_________

 

Ordre du jour proposé

 

Þ        Campagne de recrutement

Þ       Affaires municipales

                               Invité: représentant de SNC-Lavallin

                                      Étude limnologique sur le lac Ouareau

Þ       Droit de vote - modifications

Þ       États financiers

Þ       MRC Matawinie--Inter-association

Þ       Aéroport/ pétition Cour Supérieure

Þ       Foresterie - stratégies

Þ       Accès au lac/sécurité nautique

Þ       Sécurité publique NDDLM

            Invité :  Sûreté du Québec

Þ       Élections

 

~~~~~~~~~~~

 

Votre association a besoin de vous!

 

Nous vous attendons!

 


SÉCURITÉ NAUTIQUE – ÉTÉ 2000

 

Dans  notre numéro de décembre nous vous laissions entendre que les usagers du lac seraient probablement mieux renseignés sur les règlements de sécurité nautique en cours à Saint-Donat.  Monsieur Jean Robidoux, secrétaire-trésorier de la municipalité de Saint-Donat, nous assure, qu’avant le 24 juin, un panneau sera installé à la rampe de mise à l’eau du lac Ouareau.  Ce panneau représentera une grande carte du lac et illustrera de façon simple mais précise et complète toutes les zones où telles ou telles vitesses sont permises – ou non. De plus, ces mêmes informations, sur cette même carte du lac, se retrouveront à des milliers d’exemplaires sous forme de dépliants qui seront distribués aux endroits stratégiques (kiosques d’information touristique, hôtels et motels, auberges, magasins où se fait la location d’embarcations, rampes de mise à l’eau, etc.).

 

Ainsi, les usagers du lac, résidents ou visiteurs, seront bien informés et moins tentés, nous osons l’espérer, de passer outre aux règlements de sécurité.

 

Quant à l’application de ces règlements, il est à souhaiter que la patrouille nautique dispose d’un budget suffisant pour faire un nombre efficace de rondes de surveillance sur notre lac (et les autres).

 

En ce qui touche l’harmonisation de ces mêmes règlements sur « la partie Notre-Dame-de-la-Merci » du lac Ouareau (1/5 environ), nous venons d’apprendre qu’il n’y aura pas d’assemblée publique d’informations cet été encore.  Cette assemblée est un préliminaire obligatoire à une telle harmonisation et elle aurait dû être tenue… il y a deux ans!

 

Nous avons déjà fait allusion dans ces pages à la rapidité avec laquelle les choses se passent de ce côté. Nous n’aurons pas d’autres commentaires… mais ce n’est pas l’envie qui manque!

 

MEMBRES DE L’ARLO, RÉSIDENTS DE NDDLM, QUE LA QUESTION INTÉRESSE, VENEZ  NOUS DONNER VOTRE AVIS À NOTRE ASSEMBLÉE ANNUELLE DU 9 JUILLET PROCHAIN.

 

Nous aurions aimé pouvoir vous annoncer une amélioration au sujet de l’accessibilité du lac aux bateaux de l’extérieur. (Vous connaissez la règle : on ne peut descendre à la rampe de mise à l’eau, un bateau de l’extérieur de plus de 25 c.v.).  Pour faire respecter une telle règle, il faut de la surveillance.  Malheureusement, faute de budget (« budget » est souvent synonyme de volonté politique) il n’y aura pas amélioration de cette surveillance cet été encore. 

 

Ceci veut dire :  un(e) étudiant(e) de 9 h 00 à 17 h 00, à la rampe de mise à l’eau du lac Ouareau Nord, les fins de semaine et durant les deux semaines de vacances de la construction.  Nous nous sommes déjà exprimés clairement là dessus dans le numéro du printemps dernier, nous n’insisterons pas.

 

Ce n’est pas demain que nous serons maîtres des « budgets », mais nous pouvons toujours pousser pour améliorer les choses. Passez un bel été --- en toute sécurité.

 

Claude Préfontaine

Responsable, dossier sécurité nautique et accès au lac


RECYCLAGE

 

Compostage – bacs bruns
 

 

          Suite aux plaintes des utilisateurs du bac brun, Compo-Recycle et la municipalité ont rendu disponibles des sacs biodégradables.  Il existe aussi un nouveau produit, le Nu-Odor de la compagnie Omni-Science Canada, qui est un liquide à vaporiser dans la poubelle ou bac et qui, par l’action de bactéries non pathogènes, enlève les odeurs de décomposition durant la saison chaude.  Ce produit est disponible sur le marché et nous le présenterons lors de l’assemblée annuelle le 9 juillet prochain.

 

          Enfin, nous joignons un petit sondage sur le programme de recyclage à Saint-Donat.  Nous vous serions très reconnaissants de nous le retourner dans les meilleurs délais.

         

                                                                                       André Marcoux

                                                                                                            Responsable, Recyclage

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

 

 

 

 

 

 



ÉTUDE LIMNOLOGIQUE SUR LE LAC OUAREAU

 

Un représentant de la firme SNC-Lavallin sera présent lors de notre assemblée annuelle pour nous faire part des travaux engagés en vue d’obtenir un diagnostic éclairé sur l’état de santé de notre lac. Les résultats de leur étude ne seront pas encore entièrement disponibles; toutefois, ces spécialistes nous feront part du travail accompli et de la nature des résultats de leur travail.

Gilles Parent

Conseiller municipal, Lac Ouareau

 

Foresterie

 

Plan général et plan quinquennal aire commune 62-0

 

          En février l’ARLO faisait des représentations auprès du mandataire de gestion Monsieur Claude Massicotte concernant les travaux dans les forêts publiques dans la région de Saint-Donat et de Notre-Dame-de-la-Merci, y compris la Forêt Ouareau.  Les interventions visaient à obtenir des industriels un plus grand souci de la vocation récréotouristique de cette aire commune.

 

          Actuellement, (au 9 mai 2000), nous n’avons toujours pas reçu une réponse à nos demandes, malgré l’obligation de par la loi sur les forêts de le faire.  C’est un dossier à suivre.

 

Foresterie St-Donat Inc.

 

            Après une première saison de travail, l’organisme déposera son plan quinquennal au MRN le 30 mai 2000, après consultation du milieu.

 

          L’ARLO a aussi fait valoir les intérêts des résidents du lac Ouareau qui ne sont pas l’exploitation forestière, mais plutôt la conservation et le tourisme de récréation.  Il semble que Foresterie St-Donat ait mis la charrue devant les bœufs – le plan de développement multiressources n’est pas encore amorcé mais la coupe elle a commencé. (Accès au Lac Secret).

 

          Les objectifs sont louables mais il reste aux utilisateurs à être vigilants.

 

                                                                                    André Marcoux, Ing.f

                                                                   Responsable, Foresterie

 

 

Ce bulletin est publié par                                       Mise en page et traduction : Francine Brault

L’Association des résidents du lac Ouareau (ARLO)     Contributions :  Jean-Marie Chauret, André

Case postale 1022                                                      Marcoux, Luc McKay, Gilles Parent et Claude

Saint-Donat (Québec) JOT 2CO                                   Préfontaine

 

Société canadienne des postes –  Poste-publications Convention No  1499734